samedi 31 mars 2007

L'Echo du Berry, journal à sensation...

Ma maman m'a abonné à l'Echo du Berry afin de me tenir au courant des aléas de la vie de mes compatriotes berrichons. On y apprend qu'un magasin Afflelou a ouvert sur la place du marché de La Châtre, que le Bibliobus passera le 9 février à Lourouer Saint-Laurent, que Benoît Rabret a pris la présidence du comité des fêtes de Vijon, que la déchetterie de Saint-Maur a recueilli 730 tonnes de déchets en un an, que la commune de Boussac Bourg s'est équipé d'un nouveau photocopieur Toshiba ES 45, que les broutards ont la côte et que l'offre de vaches d'embouche progresse lors du Marché au Cadran à Châteaumeillant et que pour conserver la farine, les haricots, les pâtes et le riz, il faut placer une gousse d'ail dans les bocaux.

Bref, jusque-là, l'Echo du Berry restait un hebdo que l'on lit en diagonale afin d'alimenter les conversations de bistrots ou avec l'épicière et que l'on n'a pas trop de scrupules à sacrifier pour un bon feu de cheminée. Mais quelle fut ma stupeur en recevant récemment le numéro du jeudi 1er février (oui, la route est longue entre ma contrée natale et Los Angeles) avec, en couverture, un titre à sensation : "Comment vit-on son homosexualité dans le Berry". Dans les pages intérieures, Christiane Sand (de la famille de George), 80 ans environ, fait son coming-out régional en traitant de sa bisexualité assumée. Trois autres berrichons homosexuels avouent qu'ils le vivent plutôt bien avec leur entourage... même s'ils préfèrent témoigner le visage masqué.

152_5221

152_5222

Si je peux apporter une pierre à cet édifice, quand j'étais animateur pour Pink TV, je dialoguais via Internet avec un téléspectateur de la Châtre qui souffrait énormément de cette différence. Qu'il préférait la taire, car il n'avait personne pour en parler parmi sa famille et ses amis. Comment vit-on son homosexualité dans le Berry ? On ne la vit pas. On la fuit, ou plutôt, on fuit. Dans cet article, le jeune berrichon gay raconte qu'il fait ses rencontres via Internet et qu'il existe des aires de repos référencées dans les guides homos. Voilà, quoi...

Et dans ce même numéro de l'Echo du Berry, qui se la joue un peu Libération, la dernière page est dédiée au portrait d'une personnalité du coin, au destin atypique... Quelle fut ma stupeur quand j'ai découvert Henri Tullio ! Un collègue de travail photographe qui a bossé pour Sygma et qui vient de Meaulnes !!... Il est le mec d'Agathe Godard, une des nanas les plus show-biz de la Capitale...

152_5223

Si j'avais du être rédacteur en chef de l'Echo du Berry, je n'aurais pas pu faire mieux. Décidemment, j'adore l'Echo du Berry !!!!

Posté par soloulou à 14:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur L'Echo du Berry, journal à sensation...

  • télé 7 jours

    bjr , j'aimerai savoir si mr Tullio a travaillé à télé 7 jours ds les années 1970 ? si oui , peut il me contacter sur mon adresse mail ! merci d'avance.

    Posté par fc, vendredi 2 décembre 2011 à 02:56 | | Répondre
  • berrichonne revenue à mes racines, je trouve sympa de lire l écho du berry à travers les commentaires d un berrichon expatrié

    Posté par hadrienne, lundi 4 juin 2007 à 07:23 | | Répondre
  • berrichonne revenue à mes racines, je trouve sympa de lire l écho du berry à travers les commentaires d un berrichon expatrié

    Posté par hadrienne, lundi 4 juin 2007 à 07:23 | | Répondre
  • En berry on vit bien!

    bonjour le berrichon a L.A!!!!!!!!!
    Moi je suis une berrichonne restée berrichonne!!!!C'est un peu inattendu, mais la recette m'a permis de construire ma petite vie. Je suis bien contente de voir que le petit Benji a transporté un peu de nous au delà des oceans!
    Tu n'as pas changé, quoique un peu moins imberbe peut etre! felicitations pour ta réussite et à très bientôt!

    Posté par Amélie, jeudi 14 juin 2007 à 12:30 | | Répondre
Nouveau commentaire